Empruntez facilement avec un courtier banques

Pourquoi faire appel au courtier ?

Le courtier aura pour rôle de négocier auprès de votre banque un taux d’emprunt plus intéressant que celui proposé. C’est aussi l’occasion pour vous de profiter de conseils avisés en terme d’investissement et financement.

De plus, son expertise du milieu bancaire lui permet d’adopter une stratégie plus agressive dans les rubriques ci-dessous.

Gagnez du temps

Nous comparons pour vous les offres des établissements bancaires. Après une analyse complète nous serons en mesure de vous conseiller une solution optimale.

Gagnez de l’argent

En moyenne, sur l’acquisition d’un bien immobilier comme une maison, un couple peut économiser jusqu’à 20 000€ sur le montant emprunté en faisant appel à un courtier, négociation optimale de votre demande de prêt au cas par cas

Sécurisez votre financement

Au-delà d’une analyse des offres bancaires, nous étudions également votre capacité de remboursement, votre taux d’endettement, et autres ratios bancaires afin de vous assurer que l’emprunt contracté ne nuira pas à votre niveau de vie..

Le fonctionnement

Professionnels

Dans le cadre d’une mission pour le compte d’un professionnel, nos honoraires sont évalués sur deux critères. Le premier est le temps consacré à la mission. Celle-ci comprend une analyse financière complète, une note d’analyse, des ratios bancaires, le niveau d’endettement estimé ainsi que la présentation de l’opération.

Le deuxième critère fixant le niveau des honoraires est le niveau de résultat obtenu. Dans le cas où un accord est trouvé entre la banque et le professionnel, les honoraires de résultat s’élèvent de 1 à 1,5% du montant financé et accordé. Ces frais de résultat sont à honorer après le déblocage des fonds ou après accord de l’établissement bancaire.

Particuliers

En moyenne, les honoraires que nous pratiquons sur une mission de courtier sont à hauteur de 1% du montant total emprunté. Par défaut, ces honoraires sont lissés sur la durée du prêt immobilier souscrit.

De plus, vous n’aurez aucune avance de fonds à effectuer avant la mise en place du dossier.

Conformément à l’article L321-2 du Code de la consommation, du 11 décembre 2001, aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d’un particulier, avant l’obtention d’un ou plusieurs prêts d’argent.